Concert de l’Ensemble Cairn à l’Artsenal, le dimanche 13 mai à 14h30 et à 17h

12 Transformations du menuet K.355 de Mozart par Gérard Pesson

Ce concert s’inscrit dans le cycle de programme “L’écoute et ses métamorphose, la transcription” mené par l’Ensemble Cairn. Ce cycle invite à tisser un lien entre musique d’hier et d’aujourd’hui en réinterrogeant la place du compositeur, son travail d’écriture et le rapport à l’histoire.

Projet

À l’instar des jeux formels et linguistiques de Georges Perec, le compositeur Gérard Pesson se ressaisit d’un menuet que Mozart avait écrit pour le clavier en juillet 1789. Il en propose dix transformations qui mettent en regard l’ouvrage du compositeur et son rapport à l’histoire, occasion pour l’auditeur, d’entrer dans l’atelier de travail et ses secrets, d’en comprendre les outils et sa technique. 12 Transformations du menuet de Mozart K.355 : à la manière de Beethoven, à la manière d’Olivier Messiaen, glissé, à la manière d’une valse tyrolienne, à la manière de Morton Feldman, hoquet et notes répétées, hypothèse pour une musique de film d’après le menuet K.355, sur quatre notes. L’ensemble Cairn poursuit son compagnonnage, maintenant fidèle, avec le compositeur Gérard Pesson, dans ce concert ludique et inventif. Aux côtés des musiciens, sur la scène même, le compositeur décrit, décortique les formules de composition qui ont présidé à la ré-écriture du menuet de Mozart. Il en dévoile le sens, les enjeux historiques et esthétiques.

Programme

1/ Original du menuet de la sonate K.355 :: Mozart pour piano

2/ Original du menuet de la sonate K.355 :: Mozart pour flûte, clarinette, guitare, percussions et trio à cordes

3/ Glissé :: Gérard Pesson pour clarinette, trio à cordes

4/ A la manière de Mompou :: Gérard Pesson pour piano

5/ A la manière de Messiaen : Gérard Pesson pour flûte, clarinette, trio à cordes

Messiaen : Extrait du quatuor pour la fin du temps “Liturgie de cristal”

6/ Valse tyrolienne :: Gérard Pesson pour trio à cordes

7/ Crible :: Gérard Pesson pour flûte, clarinette, alto, violoncelle, guitare

8/ Sur 4 notes :: Gérard Pesson pour flûte, clarinette, guitare, percussions, trio à cordes

9/ A la manière de Schumann :: Gérard Pesson piano solo

Schumann : extrait des “Märchenbilder”

10/ Hoquet et notes répétées :: Gérard Pesson pour flûte, clarinette, violon, violoncelle et guitare

11/ Dead of night (pour musique de film) :: Gérard Pesson pour flûte, clarinette, piano et trio à cordes

12/ Opusdysdeuvébairne und Mozart ist aunch dabei pour flûte, clarinette, violon, violoncelle et guitare

13/ Duo 1-Compact :: Gérard Pesson pour violon et alto

DISTRIBUTION :
Piano : Caroline Cren
Flûte : Cédric Jullion
Clarinette : Ayumi Mori
Guitare : Christelle Séry
Violon : Naaman Sluchin
Alto : Cécile Brossard
Violoncelle : Ingrid Schoenlaub ou Frédéric Baldassare
Percussions : Sylvain Lemêtre

L’Ensemble Cairn

Cairn, c’est le nom de ces amas de pierres que l’on trouve en montagne et qui servent de repère, de chemin, à ceux qui s’y aventurent ; chacun passant alors devant le cairn se doit d’y ajouter une pierre. C’est cela que nous avons voulu : créer la sensation d’un chemin d’écoute à l’intérieur du concert, mettre en perspective des musiques aussi différentes soient-elles, donner à entendre une cohésion qui serait à l’image de celle qui unit les membres de Cairn, composer le programme comme un objet en soi, comme une composition musicale.

L’ensemble Cairn existe depuis 1998. Composé de 11 musiciens, il est dirigé par Jérôme Combier (direction artistique) et Guillaume Bourgogne (directeur musical). Il se donne pour aspiration et objectif la conception de concerts mettant en valeur la musique de son temps, mais ne souhaite jamais se déprendre d’une certaine mise en page du concert. Celui-ci est alors conçu — à l’image d’une composition— comme un lieu de questionnement dont l’enjeu est de trouver une unité de programme, un ordre des oeuvres jouées, de penser aux enchaînements, aux déplacements des musiciens, de réfléchir sur les possibilités qu’offre la salle de concert. Par ailleurs, pour certains concerts, Cairn souhaite placer la création musicale en regard d’un répertoire plus large, mais aussi, lorsque le projet est fondé, de la confronter à d’autres formes d’art (arts plastiques, photographie, vidéo), voire à d’autres types de musiques —l’ensemble a rencontré Vincent Lê Quang, Marc Ducret, John Hollenbeck, musiciens de jazz, Cristina Branco chanteuse de Fado, Khaled Arman musicien afghan.

Il arrive souvent qu’une idée génératrice, un principe de départ —ce peut être l’idée du fragment en musique, de la transcription, de l’importance des mains, de l’obscurité — soit la pierre de touche de tout un concert. L’ensemble Cairn se veut autant un ensemble dirigé qu’un ensemble attentif à un travail de musique de chambre rigoureux. Aujourd’hui, Cairn est soutenu dans sa démarche artistique par la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la Région Centre au titre d’Ensemble à Rayonnement National et International (ERNI), il est ensemble conventionné par le Conseil Régional Centre-val-de-Loire et également financé par la Sacem au titre de l’aide aux ensembles spécialisés. De 2006 à 2009, l’ensemble est en résidence à l’Abbaye de Royaumont et durant cette même période, il a reçu l’aide du Mécénat Musical de la Société Générale. Il est actuellement en résidence au Théâtre d’Orléans, Scène nationale.

L’Ensemble se produit régulièrement dans les Scènes nationales françaises (La Roche-sur-Yon, Arras-Douai, Orléans, Blois, Bourges) et à l’international (à l’Institut français de Berlin, à la Villa Medicis, à New-York avec l’Ensemble Argento, à l’université de Berkley-Californie, à Montréal à l’Université McGill).

Il a été également l’invité des Festivals Why Note (Dijon), Musica (Strasbourg), Manifeste (Ircam), le Festival d’Automne à Paris, Archipel (Genève), Tage für Neue Musik (Zurich), Darmstadt Ferienkurse (Allemagne), Borealis (Novège), Ars Musica (Bruxelles), Gérard Pesson, Tristan Murail, Philippe Leroux, Thierry Blondeau, Raphaël Cendo, Francesco Filidei, Noriko Baba, Franck Bedrossian, Marc Ducret, John Hollenbeck, Cristina Branco, Raphaël Thierry, Pierre Nouvel, Alban Richard sont parmi les rencontres qui ont compté pour lui.

L’ensemble Cairn enregistre aux éditions Æon les musiques de Thierry Blondeau Raphaël Cendo, Gérard Pesson et obtient le Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros pour son enregistrement du cycle de Jérôme Combier : Vies silencieuses.

Gérard Pesson

Compositeur français né le 17 janvier 1958 à Torteron, Cher. Gérard Pesson est né en 1958 à Torteron (Cher). Après des études de Lettres et de Musicologie à la Sorbonne, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il fonde en 1986 la revue de musique contemporaine Entretemps. Il est pensionnaire de l’Académie de France à Rome (Villa Médicis) de 1990 à 1992. Lauréat du Studium International de composition de Toulouse (1986), de Opéra Autrement (1989), de la Tribune Internationale de l’Unesco (1994), il obtient en 1996 le prix de la Fondation Prince Pierre de Monaco.

Ses œuvres ont été jouées par de nombreux ensembles et orchestres en Europe : l’Ensemble Fa, l’Ensemble 2e2m, l’Ensemble intercontemporain, Itinéraire, l’Ensemble Modern, le Klangforum Wien, l’Ensemble Recherche, l’Ensemble Ictus, Alter Ego, Accroche Note, Erwartung, l’Orchestre National de Lyon, Orchestre national d’Île-de-France, l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise.

Son opéra Forever Valley, commande de T&M, sur un livret de Marie Redonnet, a été créé en avril 2000 au Théâtre des Amandiers à Nanterre. Il a publié en 2004 aux Éditions Van Dieren son journal Cran d’arrêt du beau temps. Son opéra Pastorale, d’après L’Astrée d’Honoré d’Urfé, commande de l’Opéra de Stuttgart a été créé en version de concert en mai 2006 (création scénique juin 2009, au Théâtre du Châtelet à Paris). Son concerto, Future is a faded song, est créé en 2012 par Alexandre Tharaud et l’Orchestre de Zurich sous la direction de Pierre-André Valade.

Ses œuvres sont publiées aux Éditions Henry Lemoine depuis 2000, et par la Maison ONA depuis 2014. Un premier disque monographique, interprété par l’ensemble Fa, est paru en 1996 chez Accord/Una corda. Mes béatitudes, ensemble d’œuvres paru chez æon en 2001 et interprété par l’Ensemble Recherche, a été récompensé par l’Académie Charles Cros. Un enregistrement de l’opéra Forever Valley a été publié en 2003 chez assai. Gérard Pesson a reçu le Prix musique de l’Akademie der Künste de Berlin en mars 2007. Il est professeur de composition au Conservatoire national supérieur de musique de Paris depuis 2006.

© Ircam-Centre Pompidou, 2018

By | 2018-05-02T12:25:46+00:00 mai 2nd, 2018|Categories: Non classé|0 commentaire

Laisser un commentaire

L’Odyssée

Conservatoire Classé à Rayonnement Intercommunal

1 Place Mésirard

28100 DREUX

Horaires

Accueil par téléphone : 02 37 82 68 27
Du Lundi au Jeudi : 10h30 à 12h00 et de 14h00 à 18h00
Vendredi : 10h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h00

Ouverture du secrétariat :
Lundi, Mardi  : 14h00 à 18h00
Mercredi : 10h00 à 12h00 et 14h00 à 18h00
Jeudi : 14h00 à 18h00
Vendredi : 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30