Maëlle Kervennic Dannenmüller est arrivée au Conservatoire classé de l’Agglo du Pays de Dreux à la rentrée. Professeure de piano, cela fait 15 ans qu’elle est passionnée par ce métier de transmission. Habitante de l’Agglo (à Louye), elle est ravie d’intégrer un de ses équipements culturels !
Voici un portrait succinct sous forme de questions-réponses :
Qu’est-ce qui vous a donné envie de jouer du piano ?
Maëlle K.D : J’ai été sensibilisée très jeune à la musique classique par une famille mélomane et j’ai naturellement débuté le piano à 7 ans après 2 ans d’éveil musical.
Quelles études avez-vous suivi ? 
Maëlle K.D : J’ai suivi un parcours classique au conservatoire et des études de musicologie à Paris Sorbonne.
Après l’obtention de mon diplôme de fin d’études musicales et d’une maîtrise de musicologie, je me suis perfectionnée durant 6 ans auprès de la pianiste et pédagogue Nadine Wright, elle-même disciple de Vlado Perlemuter. J’ai souvent pu bénéficier également des conseils de son époux, le pianiste concertiste Leslie Wright.
Tout professeur est aussi artiste. pouvez-vous nous résumer votre parcours artistique ?
Maëlle K.D : Aujourd’hui mariée au pianiste compositeur Eric Dannenmüller, j’ai particulièrement à cœur de jouer ses compositions en concert.
Nous menons ensemble de nombreux projets et organisons régulièrement concerts, stages, et concerts pédagogiques dans toute la France au gré de nos rencontres et de ce qui se présente. J’aime aussi beaucoup jouer en concert le répertoire de 4 mains, avec une prédilection pour Brahms, Dvorak, Piazolla, Liszt et Rachmaninov !
Depuis 5 ans, je fais partie d’un réseau international d’artistes et pédagogues, fondé par Yumma Mudra, “Danza Duende International Network”, réunissant danseurs, acteurs et musiciens. Nous menons ensemble un entraînement physique commun, guidés par les danseurs “Chorésophes” Yumma Mudra et Michel Raji, qui nous amènent à développer une qualité de présence et d’authenticité dans nos créations artistiques. J’ai appris à leurs côtés à développer la pédagogie danza duende dans mon enseignement, et j’ai pu nouer des liens avec des artistes de tous horizons. J’ai actuellement plusieurs projets de création en cours en piano danse avec des artistes du réseau en Italie et en Espagne, mais malheureusement à l’état de stand by à cause du contexte actuel…
 Je vais entrer, cette année, en formation auprès de Marc Papillon pour tout ce qui concerne la préparation physique et mentale du musicien et la prévention des pathologies du musicien, un sujet qui me tient particulièrement à cœur ayant connu les soucis physiques que peut engendrer une pratique intensive de l’instrument.
Qu’aimez-vous dans le métier de enseignante-artiste ?
Maëlle K.D : J’aime beaucoup rencontrer de nouveaux élèves, observer leur émerveillement et satisfaire leur curiosité. C’est un métier passionnant humainement et riche de sens.
J’ai à coeur de leur communiquer ma passion et de leur donner envie d’apprendre les clés pour continuer à faire vivre les grands maîtres du passé et ceux d’aujourd’hui.
En tant que maman d’un jeune ado, je souhaite particulièrement inviter les jeunes à ne pas passer leur vie uniquement derrière leurs écrans (même si je ne remets pas en cause les avancées technologiques bien sûr), les sensibiliser à l’importance d’une pratique artistique ancrée dans le réel, les aider à laisser leur sensibilité s’exprimer, leur donner le goût de l’effort et de la persévérance.
Bienvenue à Maëlle Kervennic Dannenmüller !